Les portes d'Eliandre

Entrez en ce lieu magique et féerique vous qui aimez les Fées, les Elfes, les vampires, sorcières.Les illustrations,les légendes de merlin à Mélusine,l'univers de Tolkien, livres, films et séries et l'art sous toutes ses formes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Herbier magique des fées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olothiel
Porteuse de Lumière
Porteuse de Lumière
avatar

Féminin Messages : 2037
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 38
Localisation : la vallée d'Eliandre

MessageSujet: Herbier magique des fées   Lun 9 Sep - 11:42


Herbier magique des fées



Herbier Féérique du Printemps

La Primevère
Elle est la première fleur du printemps et, en Angleterre, une fleur porte-bonheur à l'instar du muguet en France. La forme caractéristique de sa corolle lui vaut le surnom de «Clef des fleurs». Dans la mythologie nordique, la primevère était dédiée à Freya, qui l'utilisait pour verrouiller son palais aux trésors; dans le folklore, cette fleur est supposée ouvrir le chemin vers des richesses féériques. La primevère est l'emblème de Vénus et le symbole de l'amour. Dans les campagnes, on confectionnait une boule parfumée avec de l'herbe et la tête d'une primevère, qu'on appelait le «fagotin». Ce petit fagot était utilisé comme un oracle prédisant l'identité d'une épouse ou d'un mari futur. On le lançait en l'air tout en égrenant le prénom des fiancé(e)s possible(s). Celle ou celui qui l'attrapait aurait la chance d'épouser l'élu(e) de son coeur. «Malin fagotin, dis moi pour de vrai, avec qui je me marierai?»

La Violette
L'odorante violette est née d'une passion du dieu grec Zeus qui commande à la foudre. Si l'on se réfère au mythe, Zeus a transformé sa maîtresse Io en génisse blanche pour que son épouse ne la découvre pas. Mais l'amante du dieu des dieuxd pleura à cause de la grossièrté de l'herbe qu'elle était ainsi contrainte de brouter. Touché par les larmes de Io, Zeus les transforma en violettes parfumées pour adoucir sa peine. «Où qu'elle pose des lèvres, dit Zeus, que son souffle se mue en violettes.»
La violette est également l'emblème de Vénus et a longtemps été associée à l'amour. Le roi Obéron de Shakespeare lança par jalousie un sort perfide dans Le Songe d'une nuit d'été; en projetant la sève de «l'amour en attente», le nom populaire de la violette tricolore, dans les yeux de la belle Titania, le Roi des Fées l'ensorcela de manière qu'elle s'éprenne d'un idiot aux oreilles d'âne. Ces fleurs peuvent être utilisées pour soulager la migraine, ou frottées dans le cou en cas d'ivresse.

L'Aubépine
Les pouvoirs attribués à l'aubépine remontent à la Rome Antique, où on l'employait pour contrer les sorts; ses feuilles étaient déposées dans le berceau des nouveaux-nés pour chasser les mauvais esprits. L'aubépine était également considérée comme un arbre d'une grande importance spirituelle. Au cours d'un voyage durant le 1er siècle de l'ère chrétienne, Joseph d'Arimathie aurait rencontré les druides de Glastonbury, dans le Somerset. Il enfonça son bâton de pèlrerin dans la terre et, miraculeusement, il s'enracina et poussa en quelques secondes pour devenir l'Aubépine sacrée, un arbre merveilleux qui ne fleurit pas une seule fois, mais à deux reprises dans l'année, au printemps et à Noël. Quelques fois, on le voyait bourgeonner, fleurir, fournier des baies et se faner tout en même temps. On prit grand soin de cet arbre qui se régénéra pendant longtemps au même endroit, et fut traité avec le plus grand respect. Le mauvais sort s'est toujours acharné sur quiconque était assez fou pour tenter d'abîmer l'Aubépine sacrée de Glastonbury. Une magie très forte réside dans les fleurs de l'Aubépine. Dans certaines régions d'Angleterre, on pense qu'il est dangereux d'apporter les branches d'aubépine dans sa maison durant le mois de mai, et de dormir dans la même pièce. Dans d'autres endroits, c'était le contraire.

La Pervenche
Connue dans l'ouest de la Grande-Bretagne comme la «violette des sorciers», la pervenche est placée sous l'égide de Vénus et entre depuis fort longtemps dans la composition des philtres d'amour. On en réduisait les feuilles insipides en poudre, avec des vers de terre et diverses racines. Il fallait mélanger cette mixture à la nourriture de l'homme et de la femme que l'on voulait unir et la potion devait «faire naître l'amour entre eux».  La pervenche est aussi associée à la mort. Quiconque serait assez inconscient pour cueillir une pervemche sur une tombe sera hanté par le fantôme du défunt. Au Moyen Âge, des couronnes de pervenches étaient posées sur la tête des condamnés à mort. Cette plante fournit également une protection magique; un bouquet de pervenches suspendu au-dessus du seuil de la maison éloigne les mauvais esprits. Fixer son regard dans le coeur d'une fleur de pervenche est censé faire retrouver la mémoire perdue. Les herboristes éclairés savent qu'il faut nouer une tige de pervenche autour d'un membre souffrant de crampe, pour en faire disparaître la douleur. Les feuilles écrasées sont aussi mélangées avec du saindoux pour fournir un onguent efficace soulageant les inflammations cutanées, ou du cuir chevelu.

La Jacinthe des bois
Selon la mythologie grecque, la première jacinthe sauvage serait née d'une blessure mortelle. Hyacinthe, un séduisant jeune mortel dont Apollon, dieu du Soleil, et Zéphyr, le dieu des Vents de l'Ouest, s'étaient tous deux épris, mourut d'une blessure qu'il reçut au cours d'une bataille opposant ses deux prétendants. Le sang qui s'écoulait de son flanc se transforma par terre en un tapis de fleurs auxquelles on donna son nom. Selon la légende, les jacinthes des bois sont enchantées; on avertir les enfants de ne pas s'égarer seuls au milieu de ces fleurs et encore moins d'en cueillir: les esprits de la forêt, en colère, les empêcheraient alors de retrouver le chemin de leur maison. On les appele encore «les fleurs du glas»: une superstition affirme que celui qui entend un tintement émanant d'un parterre de jacinthes sauvages mourra le jour même. Sur le plan astrologique, la jacinthe est liée à Vénus. Ses fleurs peuvent être utilisées dans des potions empêchant les cauchemars et leur parfum chasse le chagrin.

Le Saule
Le nom populaire du saule est «l'arbre de l'Enchantement». Pour les anciens Sumériens, il était l'incarnation de la déesse de la Vie. Pour les Grecs, c'était un arbre à la fois consacré à Hécate, patronne de la magie, à l'enchanteresse Circé et à Perséphone, déesse du monde souterrain. Les druides auraient découvert que l'écorce de saule contient une substance aux propriétés analgésiques, qui est entrée dans la pharmacopée populaire sous le nom «d'aspirine des sorcières». Il se trouve que le saule synthétise effectivement l'acide salicylique, la substance active de notre aspirine. Le saule est lié à la Lune. S'il est planté dans un jardin, en particulier près d'une source ou d'une rivière, il attirera les bienfaits de la lune sur les occupants de la maison et les protégera. Ses propriétés magiques sont réputées à aider les sorcières à voler.

La Tulipe
Selon une légende orientale, la tulipe est née des larmes d'un jeune Persan, Ferhad, alors qu'il mourait de chagrin, agonisant dans le désert. Chaque larme tombant dans le sable stérile se muait en une fleur superbe. Depuis, la tulipe représente en Orient l'amour parfait. On croit aussi que c'est une fleur porte-bonheur, et qu'en avoir une sur soi apporter la prospérité. Lorsque les tulipes furent importées en Hollande, au XVie siècle, ces fleurs devinrent si populaires qu'on décida d'en faire un emblème national. L'engouement pour la «tulipmania» fut tel qu'un seul bulbe d'une variété très rare pour coûter aussi cher qu'une maison. Placée sous l'égide de Jupiter, la tulipe flamboyante joue un rôle très important dans le langage des fleurs, symbolisant à la fois l'amour, l'éloquence et le renouveau. Dans les légendes d'Europe de l'Ouest, on raconte que les fées se servent des tulipes comme de berceaux destinés à leurs bébés.

La Pâquerette
Le printemps est là, dit-on, lorsqu'on peut fouler des tapis de pâquerettes. Le terme botanique pour cette fleur est Bellus, qui connote un double sens: l'étymologie latin signifie à la fois «beau» et «guerre»... À propos de ce dernier terme, justement, les herboristes préconisaient autrefois cette fleur pour «soigner les blessures de guerre». Un onguent préparé avec des feuilles de pâquerette écrasées peut aider à réduire l'endolorissement provoqué par des contusions. Belides, une nymphe des bois dans la mythologie antique, donna son nom à la plante. Elel était entrain de danser dans un pré avec les siens lorsque le dieu des Vergers, Vertumnus le Lubrique, la remarqua. Il se mit à la poursuivre, et elle se transforma elle-même en pâquerette pour échapper à son étreinte. Le rapport entre cette fleur et la nymphe dansante a perduré dans la tradition populaire. On raconte par exemple que, sur le gazon foulé par des fées lors de leur ronde, pousse un cercle de pâquerettes. Le nom commun de la pâquerette, placée sous l'égide de Vénus, est «l'oeil du jour». Cette appellation provient du fait que cette fleur referme sa corolle à la tombée de la nuit, ainsi que l'a chanté au XIVe siècle le poète anglais Geoffrey Chaucer: «Telle est la raison pour laquelle on l'a ainsi appelée, Cette fleur qui est comme "l'oeil du jour", L'impératrice des fleurs entre toutes les fleurs!»

Le Trèfle
Le Trèfle peut représenter les concepts du Bien et du Mal. Un trèfle à cinq feuilles est considéré comme maléfique, mais si on en trouve un à quatre feuilles, il est réputé porter bonheur et exaucer les voeux:«Une feuille apporte la gloire, une autre la fortune, une troisième un bien-aimé pour la vie, la quatrième confère une solide santé, tels sont les bienfaits du trèfle à quatre feuilles. On croit aussi qu'un trèfle à trois feuilles fournit une protection magique. Il entrait dans la composition des potions conférant jeunesse et beauté. L'une de ces recettes consiste à recueillir la rosée du premier matin de mai juste avant le lever du jour. Il faut y ajouter trois tiges de trèfles et laisser macérer le tout à l'abri de la lumière jusqu'au lendemain, avant l'aube. À ce moment précis, il se faut se masser le visage avec cette lotion et répéter le même gestion chaque jour jusqu'à épuisement de la potion. Le trèfle est placé sous l'égide de Mercure. S'il ne possède que trois feuilles, il représente les trois aspects de la vie ou les trois aspects de la Déesse ou encore la triade composée par le corps, l'esprit et l'âme.

Le Muguet ou «lis de la vallée»
Cette jolie plante set bénéfique pour le cerveau, le système lymphatique et le coeur. Elle a été utilisée dans le traitement de convalescents ayant subi une attaque; elle s'est révélée précieuse pour leur faire recouvrer une élocution correcte, calmer leurs nerfs et réduire l'hypertension. Une infusion efficace peut être réalisée par des herboristes avertis à partir des tiges en fleur. Traditionnellement, on pense qu'il vaut mieux éviter de traverser un massif de muguet. Quiconque s'y arrêterait un moment, dit-on, mourrait dans l'année...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesportesdeliandre.forumactif.org
L'enfant à la Licorne
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier
avatar

Féminin Messages : 131
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 16
Localisation : Sous un chêne au près de ma Licorne, plongé dans un livre qui me passionne...

MessageSujet: Re: Herbier magique des fées   Lun 21 Oct - 18:20

Merci. J'adore le muguet, la tulipe et la violette ( font elle aussi partie de mes fleurs préféré ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olothiel
Porteuse de Lumière
Porteuse de Lumière
avatar

Féminin Messages : 2037
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 38
Localisation : la vallée d'Eliandre

MessageSujet: Re: Herbier magique des fées   Mar 22 Oct - 8:11

Un joli choix ces belles fleurs.

_________________

*By Kallindra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesportesdeliandre.forumactif.org
Gort
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier
avatar

Masculin Messages : 108
Date d'inscription : 27/04/2015
Age : 17
Localisation : Loin de tout, Loin de vous, pendants quelques années

MessageSujet: Re: Herbier magique des fées   Mar 28 Avr - 15:46

Fort intéressant ! Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olothiel
Porteuse de Lumière
Porteuse de Lumière
avatar

Féminin Messages : 2037
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 38
Localisation : la vallée d'Eliandre

MessageSujet: Re: Herbier magique des fées   Mar 28 Avr - 19:12

Merci à toi de t'y intéresser!!

_________________

*By Kallindra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesportesdeliandre.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Herbier magique des fées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Herbier magique des fées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai en ma possession un parchemin magique qui conduit à un souterrain !
» Séminaire: la levée du Code International du Scret Magique
» LA BOUTIQUE MAGIQUE
» Le catalogue magique
» Le choixpeau magique est arrivé!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les portes d'Eliandre :: La hutte des Rôdeurs :: L'herboristerie-
Sauter vers: