Les portes d'Eliandre

Entrez en ce lieu magique et féerique vous qui aimez les Fées, les Elfes, les vampires, sorcières.Les illustrations,les légendes de merlin à Mélusine,l'univers de Tolkien, livres, films et séries et l'art sous toutes ses formes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les légendes- Mythologie Islandaise

Aller en bas 
AuteurMessage
Gort
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier
avatar

Masculin Messages : 108
Date d'inscription : 27/04/2015
Age : 17
Localisation : Loin de tout, Loin de vous, pendants quelques années

MessageSujet: Les légendes- Mythologie Islandaise   Jeu 11 Juin - 13:58

Les légendes



Plus d'un millénaire est passé depuis l'abandon de leur religion païenne par les anciens scandinaves. Le blanc christ a progressivement effacé des traditions les rites et mythes des anciens Dieux nordiques. Óðin, Þórr, Freyja... Sans les deux Eddas, aujourd'hui, personne ne connaîtrait leur histoire, et Tolkien n'aurait vraisemblablement pas écrit "Le Seigneur des anneaux".

Les sources

Pour ce qui est des sources contemporaines, peu d'éléments restent disponibles. Quelques gravures ou sculptures, quelques objets, tels que l'amulette en forme de marteau de Þórr. Les traces sont bien maigres.

Car les mythes païens se transmettaient principalement oralement. Ils étaient contés lors des longues soirées d'hiver et transmises ainsi de génération en génération.

Après la conversion des scandinaves au catholicisme, la transmission s'est peu à peu perdue. Certes ils n'ont pas abandonné leurs Dieux du jour au lendemain, mais en l'espace d'un peu plus d'un siècle, les mythes étaient en perdition.

L'Edda poétique est le premier texte à mettre par écrit certains de ces mythes. Dans le Codex Regius, onze poèmes traitent de mythologie nordique : Þórr et le géant Þrym, Óðin suspendu à Yggdrasil pour acquérir la science des runes, les invectives de Loki, la capture du terrifiant loup Fenrir ou la fameuse Völupsá, les prophéties de la voyante qui annonce le Ragnarök.


Snorri Sturluson compléta ce texte avec son Edda en prose. Un manuel pédagogique à destination des jeunes scaldes. Si la dernière partie du livre est destinée à savoir composer un vers scaldique, les trois premières en revanche distillent des mythes nordiques de première importance, notamment l'union de Njörd et de la géante Skaði, la naissance de Sleipnir et la mort de Baldr.

Les scaldes eux-même dans leurs poèmes donnèrent quelques indications quant aux mythes nordiques. Des poèmes pour la plupart transmis oralement, puis transcrit par écrit après l'avènement du christianisme. Très complexes, ils demeurent une source d'information très riche pour qui est capable de les comprendre.

Óðin et l'hydromel
Voir post special.

Þórr et le géant Geirod

Loki, habituel fauteur de troubles, est capturé par le géant Geirod qu'il était en train d'espionner, déguisé en aigle. En échange de sa libération, il réussit à faire venir dans le royaume Þórr, sans son marteau ni sa ceinture de force.

Sur la route, Þórr est mis en garde par une géante : Geirod est sanguinaire. Pour le protéger, elle offre au Dieu une ceinture de force, un bâton et des gants de fer.

À un passage à gué, Þórr est subitement emporté par une crue provoquée par la fille de Geirod qui urine dans la rivière. Il s'en sort en jettant un énorme rocher sur la géante.

Arrivé chez Geirod, Loki et Þórr sont logés dans une étable, avec une seule chaise. À peine Þórr s'assoit-il que le frêle objet se soulève aussitôt. Propulsé au plafond, Þórr plante de justesse son bâton dans le plafond. Il entend alors un cri terrible. Ce sont les filles de Geirod, venu tenter de le tuer. En retombant, le bâton venait de leur briser les reins.

Þórr se dirige alors dans la salle de réception. Dès son entrée, un géant s'empare d'un morceau de fer chauffé au rouge et le lance sur le Dieu. Þórr, qui avait veillé à mettre ses gants de fer, se saisit du projectile et le renvoie illico sur Geirod. Bien que protégé par un pilier, ce dernier est transpercé par sa propre arme.

Loki et la mort de Baldr


Sans doute l'un des mythes les plus connus de la mythologie nordique.

Baldr est le plus beau, le plus honnête, le plus aimé de tous les Dieux. Un jour, Baldr cauchemarde de sa propre mort. Pour percer les secrets de ce sombre présage, son père Óðin part au royaume des morts demander une explication. La voyante lui répond : Höðr tuera Baldr.

Pour protéger son fils, Frigg sa mère, décide de faire prêter serment à toute chose vivante afin qu'elles ne puissent blesser pas Baldr. Une fois chose faite, pour vérifier l'invulnérabilité de Baldr autant que pour s'amuser, les Dieux commencent à jeter des objets sur leur ami. Sans dommages.

Mais Loki est jaloux. Déguisé en femme, il va voir Frigg et obtient l'explication de sa protection. Il apprend qu'un minuscule brin de gui, en apparence inoffensif, n'a pas prêté serment. Fort de cette information, Loki part cueillir le brin en question et revient voir Baldr. Là, il s'approche de Höðr, aveugle. Il convainc ce dernier de participier aux réjouissances en lançant lui aussi un objet à Baldr. Höðr lance le gui donné par Loki. Celui-ci se fiche directement dans le cœur de Baldr. Il tombe raide mort.

Aussitôt, Hermóðr, frère de Baldr, part pour Hel, le royaume des morts, demander grâce pour Baldr. Monté sur Sleipnir, il franchit sans problème le portail qui garde l'entrée de Hel. La déesse, fille de Loki, accepte, à condition que tout être, vivant ou inanimé, pleurent le Dieu. Hermóðr fait savoir la décision de Hel et partout des ambassadeurs diffusent la nouvelle. Tous, homme, animaux, plantes, et pierres, pleurèrent le Dieu.

Tous à une exception près : une géante appelée Þökk.

"Vif ou mort, le fils de l'homme ne m'a jamais rendu le moindre service.
Que Hel conserve son bien"

Þökk est en fait, encore un fois, Loki déguisé. Son subterfuge fonctionne, Baldr ne reviendra jamais du royaume des morts.


C'est la goutte d'eau pour les autres Dieux. Les actes de Loki ne peuvent demeurer impunis. Il est poursuivi par ses pairs qui veulent le juger et le condamner.

Loki s'enfuit et trouve refuge dans une maison. Il y invente le filet de pêche. Le jour, il se transforme en saumon et se cache sous la cascade. Óðin, assis sur son trône, l'aperçoit alors et lance les Dieux à sa poursuite. Loki jette le filet dans le feu et plonge dans l'eau. Mais Kvasir (celui dont le sang deviendra hydromel) découvre les cendres du filet de pêche. Il en fabrique un similaire et, après deux tentatives, les Dieux capturent enfin Loki.

Il est alors ligoté sur trois grosses pierres. Les Dieux suspendent du venin au-dessus de sa tête. Sa femme, Sigyn, recueille les gouttes du poison dans une coupelle, mais à chaque fois qu'elle doit la vider, des gouttes touchent le visage du Dieu qui trésaille si violemment qu'il crée des tremblements de terre. Loki ne se défera de ces liens que le jour du Ragnarök.

Freyr et la Géante Gerd


L'un des rares mythes consacré à un Dieu Ase.

Freyr aperçoit un jour depuis le trône sacré de Óðin, Hlidskiaf, une géante splendide. Freyr tombe aussitôt amoureux. Alors qu'il morfond, il se confie à son écuyer, Skírnir, et le presse d'aller courtiser la belle géante pour lui. Skírnir part sur le plus beau cheval de Freyr, armé de sa plus belle épée et chargé d'or. Dans un premier temps, la géante refuse l'or et résiste aux intimidations. Puis, elle finit par céder et accepte de rencontrer Freyr dans neuf nuits. L'amoureux impatient répond alors :

"Longue est une nuit, et deux plus longues encore
Comment survivrai-je à trois nuits ?
Souvent un mois m'a semblé s'envoler plus vite
Que cette demi-nuit de Noce."

Malheureusement, cette passion a un prix. Pour séduire la belle, Freyr s'est défait de son arme. Il ne pourra défendre son royaume lors du Ragnarök.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les légendes- Mythologie Islandaise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Illustrations de personnages des légendes Arthuriennes
» légendes du pays des vikings... suite
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes
» [Archive 2011] Trolls & Légendes IV - 22, 23, 24 avril
» La mythologie de Falling Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les portes d'Eliandre :: Grimoires et bougies :: Mythes et légendes :: Mythologie Nordique-
Sauter vers: